Test exclusif de la Pixel Slate, le Chromebook 2 en 1 de Google !



Chromebook Live existe depuis quelques années déjà et beaucoup de tests ont été réalisés sur ce site mais également sur ma chaîne YouTube Tech Live. Mais par contre, je n’avais jamais eu l’occasion de tester un Chromebook conçu par Google… Et c’est désormais une chose qui est révolue puisque nous allons découvrir ensemble la Google Pixel Slate ! Allons-y !

La Google Pixel Slate déployée

Test Google Pixel Slate : le design 2 en 1 selon Google

Pour la petite histoire, la Google Pixel Slate est sortie le mois d’octobre 2018 (soit moins d’un an) aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. La France ne fera malheureusement pas partie des pays qui pourraient profiter de ce modèle sachant qu’en plus l’équipe de Google dédiée au hardware devrait se concentrer sur le développement d’ordinateurs portables et non de tablettes.

La Pixel Slate est un Chromebook 2 en 1 : en effet, vous pouvez l’utiliser soit comme une tablette ou bien la greffer à son clavier afin d’avoir un usage plutôt bureautique. Parlons d’abord de la partie tablette !

Google Pixel Slate - Authentification

La tablette est en full-aluminium de couleur bleu-nuit, une couleur assez discrète qui se distingue du gris et de l’argenté qu’on retrouve sur les Chromebooks haut de gamme du moment. Cette fois-ci, le logo Chrome a disparu pour laisser place à la lettre « G », relative au logo Google car c’est un produit « Made By Google ».

Google Pixel Slate - Arrière


L'arrière de la tablette

Les contours de la Slate sont arrondis, unis cassant le côté rigide et « assemblage » de certains Chromebooks. Et au toucher, c’est très plaisant, on sent vraiment la qualité matérielle.

Google Pixel Slate - Contours

Une nouveauté est venue se greffer sur un contour de la tablette : c’est la présence d’un lecteur d’empreinte digitale ! Effectivement, vous avez un bouton présent en haut à gauche de la Pixel Slate (lorsque vous tenez la tablette en paysage). Ce bouton permet de gérer la veille et l’allumage de votre Chromebook mais aussi de reconnaître votre empreinte digitale pour vous authentifiez plus facilement et plus rapidement. La configuration est très simple et la reconnaissance est assez bluffante, car on est pas loin de l’instantané !

Bouton d'empreinte digital

La tablette est accompagnée d’un écran agréable de 12,3 pouces proposant une résolution de 3000 par 2000 avec une forte densité de pixels (on est entre de la 4K et du QHD). Google parle de technologie d’écran « Molecular Display » (branding). En gros, j’ai l’impression d’être devant un écran Retina avec une définition et une netteté vraiment époustouflante à la lecture d’articles et durant une vidéo en 4K. C’est vraiment ultra propre !

Vidéo 4K paysage


Vidéo 4K animal

Après avoir fait le tour de la tablette, on décide de la greffer à son clavier qui est un support souple. Les deux parties s’accordent très facilement grâce à un système magnétique mais aussi grâce au contact qui permet d’établir la communication (nous ne sommes pas sur du bluetooth). Et lorsque les deux parties sont rassemblées, le résultat est très classe on a l’impression d’avoir un dossier lorsqu’on le porte à la main !

Système d'accroche tablette et clavier
La Google Pixel Slate comme un dossier

Avec le support souple, vous allez pouvoir facilement gérer l’inclinaison de la tablette (via un autre système magnétique) et pouvoir basculer en mode présentation. Par contre, gros point noir : étant donné que ce support est souple, l’utiliser sur les genoux pour taper sur le clavier est juste inconfortable… Et si vous bougez un peu vos genoux, vous risquez de faire tomber l’écran ! Vraiment étonnant de la part de Google en terme de conception…

Google Pixel Slate - Souplesse du clavier

Autrement concernant le clavier, celui-ci fait apparaître des touches rondes qui viennent se distinguer de celles carrées qu’on retrouve sur les Chromebooks traditionnels. Le rétro-éclairage est présent ainsi que certaines petites nouveautés : l’apparition d’une touche Google Assistant ainsi que d’une touche d’affichage du volet de notifications.

Google Pixel Slate - Clavier

Contrairement au HP Chromebook x360 14, je trouve que la course d’activation est très légère et le retour des touches aussi. Mais personnellement, je préfère un retour de touche plus imposant, comme une forme de réponse, de validation à une action ^^ ! Sinon la sensation est douce tout comme avec le pavé tactile. Il faut toutefois noter que ce clavier embarque un layout Qwerty uniquement.

Pour ce qui est du son, on a deux sorties présentes sur les extrémités de l’écran pour un son clair et moins étouffé : normal, puisque les sorties se dirigent directement vers nous.

Google Pixel Slate - Sorties son


Concernant les ports et boutons, ça va être très simple :

  • deux ports USB Type-C
  • des boutons physiques pour gérer le volume
  • un bouton pour gérer l’allumage/l’extinction de votre Pixel Slate ainsi que la lecture de votre empreinte digitale

Pour le reste, il faudra miser sur des adaptateurs et des appareils bluetooth.

A noter que cette Google Pixel Slate peut être vendue avec son stylet/pen officiel que je n’ai pas pu testé malheureusement…

Test Google Pixel Slate : performances et usages

Cette Google Pixel Slate que j’ai eu entre les mains embarque un processeur Intel Core i5 de 8ème génération, 8 Go de RAM et 128 Go d’espace de stockage.

Théoriquement, cette configuration fonctionne du feu de Dieu avec Chrome OS. C’est presque le cas avec cette Pixel Slate, mais j’ai tout de même ressenti quelques petites instabilités.

J’ai testé ma fameuse ouverture des 20 onglets vidéo sur Chrome. Et malheureusement, on ressent tout de même des difficultés en terme de réactivité d’un onglet à un autre, du basculement vers l’affichage du overview jusqu’à même avoir du mal à ouvrir le lanceur d’applications… C’est assez surprenant !

Google Pixel Slate - Onglets Chrome

Regarder des films en mode paysage est vraiment très agréable, surtout que sans le clavier, la tablette s’allège forcément… Le mode portrait est aussi très intéressant lorsque vous souhaitez lire un article et la réactivité est bien au rendez-vous pour les actions de défilement ou de « Touch ». Dans l’ensemble, je conseille quand même de tenir la tablette avec les deux mains et idéalement posée sur vos genoux (elle reste tout de même un peu lourde)…

Google Pixel Slate - Mode portrait

Sur la partie applicative, ou plutôt jeu vidéo, j’ai testé 3 applications :

  • Roblox : graphiquement, le jeu est très joli et fluide. En mode tablette, c’est franchement super facile et sympa d’interagir avec son personnage et l’environnement. Par contre, je ne comprends pas, il y a des stries qui s’affichent très régulièrement… J’ai testé sur mon Acer Chromebook Spin 13 et je ne reproduis pas ces problèmes. Du coup, dommage de constater ça sur la Pixel Slate pour un jeu promu par Google dans ses communications…
Roblox - Aqua Park


  • Asphalt 9 Legends : le jeu de course arcade tourne parfaitement bien en qualité graphique par défaut, et je trouve qu’il y a moins de fluidité en haute qualité graphique. C’est en tout cas largement jouable et fun !
Asphalt 9 : Legends - Boost
  • PUBG Mobile : Playerunknown’s Battlegrounds est bien jouable sur le device même en HD avec une fréquence d’images élevée (il y a encore HDR et Ultra HD au-dessus qui ne sont pas disponibles) ! Très propre même si les graphismes ne sont pas fous (à noter que le jeu n’est toujours pas optimisé pour des grandes tailles d’écran…).
PUBG Mobile - En mode allongé

Autrement, Linux est évidemment disponible sur la Google Pixel Slate (Google avait d’abord déployé le pingouin sur ces devices). J’ai fait quelques retouches Gimp, ça s’est relativement bien passé dans l’ensemble excepté que les logos liés aux outils sont très petits et ça peut être gênant…

Google Pixel Slate - GIMP

Caractéristiques techniques



Accounts

Projects

Projects

Projects

SSL

Domains

Sub-domains

Sub-domains

Sub-domains

Sub-domains

Sub-domains

Your Text

Your Text

Your Text

Your Text

Your Text

Google Pixel Slate (version i5)

Processeur Intel Core i5 de 8ème génération

Ecran tactile (12,3″) Full HD (3000 x 2000) LCD

128 Go d'espace de stockage

8 Go de RAM

Clavier rétro-éclairé 

Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac

Bluetooth 4.2

2 ports USB Type-C (avec sortie pour affichage 4K)

2 Webcams HD 8 mégapixels pour de la vidéo HD en 1080p et 30 FPS 

Lecteur d'empreinte digitale

731 g

Autonomie d'environ 12 heures

Compatibilité Google Play Store

Compatibilité Linux


Les plus et les moins

LES PLUS
  • Un très beau Chromebook 2 en 1 qu’on a envie de montrer
  • Une qualité d’écran étonnante
  • Le lecteur d’empreinte digitale est un vrai plus
LES MOINS
  • Un clavier souple qui n’a pas été conçu pour un vrai usage du Chromebook sur les genoux
  • Quelques instabilités constatés sur certaines applications et côté Chrome OS

Conclusion

De base, je ne suis pas fan des modèles convertibles car ils font appel à deux éléments matériel. Dès que vous allez enlever la tablette de son support, vous allez devoir penser à ne pas oublier l’autre partie si vous avez besoin du clavier.

Cette Google Pixel Slate est vraiment très belle ! Elle présente de belles finitions et surtout un écran vraiment impressionnant : on a envie de la saisir, de la montrer et de contempler des contenus tant la netteté est plaisante.

Par contre, j’ai l’impression que celle-ci a mal été conçue et pas assez optimisée pour Chrome OS : il est difficile de travailler sur ses genoux et on constate quelques instabilités qui m’étonnent un peu au vu des caractéristiques techniques du device.

Ainsi, je trouve qu’on a globalement un bon produit mais qui génère de la déception avec ces quelques défauts qui proviennent tout de même de la firme à l’origine des Chromebooks…


10 Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.