Test du Google Home Mini : un impressionnant petit objet intelligent !


Cela fait quelques jours que le Google Home Mini est officiellement commercialisé en France. Sur un marché français où il n’y a pas d’enceinte intelligente de ce type, Google brade les prix pour pénétrer le marché en proposant une version miniature de son Google Home, premier du nom. Il me fallait absolument essayer ce petit objet dont voici le test !

Test du Google Home Mini : un impressionnant petit objet intelligent !

Le Google Home Mini fait partie du design d’intérieur

Pour rappel, le Google Home Mini est une petite enceinte intelligente qui embarque Google Assistant (GA). Ainsi, vous pouvez discuter avec l’enceinte au travers du fameux « Ok Google » ou bien du « Dis Google » et profiter de la réponse !

Test du Google Home Mini : un impressionnant petit objet intelligent !

Test du Google Home Mini : un impressionnant petit objet intelligent !

Au niveau du design, l’objet est vraiment petit et franchement très mignon ! Je le préfère limite plus que la première version, malgré que la première soit bien plus grande et plus performante au niveau du son. Mon Google Home Mini correspond à la version noire et il est vrai que l’objet est facilement comparable à un galet, donc saisissable d’une main, et peut se poser à côté d’autres éléments de décoration.

Test du Google Home Mini : un impressionnant petit objet intelligent !

La surface supérieure est composée d’un tissu qui rappelle une atmosphère cosy, et le reste est en plastique. Le Google Home Mini possède un port micro USB, le seul port lui permettant de récupérer de l’énergie. Et oui, ce n’est pas un objet autonome nécessitant un rechargement, je conseille donc de le coller contre un mur afin de cacher le câble autrement cela dénature son côté « objet de décoration ».

L’interaction avec le Google Home Mini se fait de plusieurs manières, vous pouvez :

  • lui poser des questions en disant à haute voix « Ok Google » ou bien « Dis Google » et il vous répond.
  • tapoter  à droite ou à gauche de la surface en tissu afin de respectivement augmenter ou baisser le volume.
  • appuyer sur un bouton afin d’éteindre ou allumer le micro. En éteignant le micro, vous êtes assuré de ne pas interagir avec lui si vous prononcez malencontreusement « Ok Google » mais surtout pour rassurer les personnes pouvant penser que Google nous écoute tout le temps.

Un peu comme le Google Wifi, on se retrouve avec un très bel objet totalement adapté à notre intérieur.

L’usage au quotidien

Ce qui rend l’objet intelligent, c’est bien évidemment le Google Assistant qui apporte à l’utilisateur plusieurs services. L’usage au quotidien… Et bien on s’y habitue !

Au début, ce n’est pas forcément naturel… On ne sait pas quoi lui demander… Puis finalement quand je ne trouvais pas rapidement des réponses à mes questions ou bien que je devais faire plus d’effort à effectuer une action je me disais « Tiens, on va voir si le Google Home peut nous aider » ! Et voici quelques exemples de situations où le Google m’a rapidement tendu la main :

  • pour la cuisine : j’ai voulu mettre en place un minuteur, j’ai simplement dis « Ok Google, peux-tu programmer un minuteur de 4 minutes ? ». Au bout des 4 minutes, une alarme sonne pour nous prévenir… Vous pouvez le mettre en pause ou bien l’annuler.
  • des calculs : il m’est arrivé de vouloir effectuer une division un peu complexe, et le Google Home Mini vous donne la bonne réponse rapidement.
  • écoutez de la musique : je voulais écouter de la musique, naturellement, je lui ai dis de lancer NRJ. Et celui-ci met en streaming NRJ sur TuneIn (sans posséder l’application sur son smartphone).

Autrement, tous les matins, j’ai pris l’habitude de dire « Ok Google » accompagné d’un « Bonjour ». Et c’est là où le Google Home se lâche : il nous salue, il nous annonce le temps prévu dans notre ville, il nous présente nos rappels contenus dans Google Agenda et il nous donne automatiquement les dernières actualités qui sont des enregistrements radio (très probablement soumis par les chaînes concernées). Je trouve ce petit résumé matinal super, ce qui nous permet d’avoir les informations importantes avant de débuter sa journée.

Test du Google Home Mini : un impressionnant petit objet intelligent !

Il m’arrive aussi de rigoler en lui demandant de raconter une blague (en général, je le fais tout juste avant de partir au boulot ou aussi quand je suis avec des amis). Alors dans le cadre de l’article en cours, voici une blague proposée par le Google Home : « Qu’est-ce qu’une eclipse ? C’est une sombre histoire entre la lune et le soleil. » (bon, il ne faut pas s’attendre a des blagues de folies, mais en général, elles donnent le sourire :)).

A noter aussi que j’ai synchronisé mon compte Google Play Music (j’ai pris l’abonnement gratuit de 3 mois pour le tester avec le Google Home Mini) et tout fonctionne parfaitement. De mon côté, je lance tout d’abord le Google Play Music en disant « Ok Google, peux-tu lancer le Google Play Music ? ». Alors l’appareil lance une piste correspondant a priori à nos préférences musicales. Ensuite, je filtre en disant « Ok Google, peux-tu lancer le titre Hello de Martin Solveig ? » et l’enceinte confirme ce que nous lui avons demandé avant de lancer la piste voulue.

Test du Google Home Mini : un impressionnant petit objet intelligent !

Très concrètement, au niveau du ressenti global, je suis vraiment très content de ce Google Home Mini que j’utilise principalement pour écouter de la musique en toute simplicité. Je peux vous dire que l’appareil à intégré mon intérieur mais également mon quotidien au niveau de l’usage. Il faut savoir qu’en plus, celui-ci s’est ouvert aux applications tierces, ce qui signifie qu’innombrables contenus apparaîtront progressivement pour notre plus grand confort. Pour ceux qui doutent encore, vous pouvez aller de ce pas l’acheter tête baissée !

Fondateur du projet Chromebook Live et Chef de Projet Digital, je m’en vais vaquer sur Internet pour dénicher les informations croustillantes et vous partager les expériences utiles autour du Chromebook de Google.

8 Comments

Laissez un commentaire