Google VR : la publicité à aussi son nouveau format virtuel !


Connaissez-vous l’activité qui génère le plus de chiffre d’affaires chez Google ? Et bien c’est la publicité en ligne grâce à AdWords et à AdSense. Et c’est sans surprise que la firme américaine a expérimenté la publicité virtuelle à travers ce nouveau média qu’est la réalité virtuelle !

Google VR : la publicité à aussi son nouveau format virtuel !

La publicité dans les casques de réalité virtuelle par Google

Il y a peu de temps, Google annonçait la sortie d’un nouveau casque de réalité virtuelle autonome. Depuis pas trop de communication autour du nouveau Daydream VR incluant la technologie WorldSense mais par contre, on en apprend un peu plus sur la volonté de Google à utiliser la réalité virtuelle comme canal de communication publicitaire.

C’est lors d’un workshop que la société a remonté une problématique provenant des développeurs d’applications VR : comment générer des revenus pour rentabiliser son application ? Ainsi, Google s’est lancé sur la réflexion d’un format publicitaire en prenant en compte comme exigences d’éviter les perturbations et la difficulté d’implémentation (tout comme sur mobile).

Et voici le résultat :

Google VR : la publicité à aussi son nouveau format virtuel !

Comme vous pouvez le voir, c’est au moment du focus sur l’application qu’une vidéo publicitaire prend place sans forcer l’utilisateur à rester dessus (on voit des petits mouvements latéraux qui nous le confirment). Donc, a priori, pas très perturbant car on nous laisserait peut-être la liberté de tourner la tête. Mais quelle serait la réaction de l’annonceur si l’utilisateur peut profiter d’autre chose en même temps alors que son attention devrait être active sur la vidéo ? Est-ce que du coup on forcerait l’utilisateur à ne pas pouvoir bouger la tête ou bien on considérerait qu’un faible pourcentage des personnes regarderaient tout de même la vidéo et ce serait donc suffisant ?

Beaucoup de questions se posent sur l’incrustation de publicités dans les mondes virtuelles. Je me souviens de l’époque, dans les débuts des smartphones où l’on parlait de publicité inGame bien incrustée dans l’environnement virtuel pour garder l’immersion du jeu. Et bien je pense qu’il faudrait partir sur ce format là, d’incrustation immersive, par contre c’est plus complexe à implémenter pour un développeur… Et c’est là où il faut espérer que Google s’adapte fortement à ces besoins.

Qu’en pensez-vous ?

Fondateur du projet Chromebook Live et Chef de Projet Digital, je m’en vais vaquer sur Internet pour dénicher les informations croustillantes et vous partager les expériences utiles autour du Chromebook de Google.

Laissez un commentaire