Chrome va bientôt bloquer des applications sous Windows


Chrome est le navigateur le plus utilisé au monde, un fait justifié par sa fiabilité mais aussi sa vitesse. Ces qualités dépendent aussi de l’environnement dans lequel il est installé qui peut parfois lui jouer des tours. Et effectivement, Google a décidé de bientôt bloquer les applications tierces pouvant freiner Chrome sous Windows !

Chrome va bientôt bloquer des applications sous Windows

Google Chrome va stopper les injections de code dans le navigateur

Notre navigateur préféré tente continuellement d’optimiser l’expérience auprès de ses utilisateurs. Selon Chris Hamilton, membre de l’équipe de stabilité de Chrome, deux tiers des utilisateurs de Chrome sous Windows ont installé des applications sur leur OS qui interagissent avec Chrome par de l’injection de code (comme par exemple les antivirus ou bien des applications d’accessibilité). Et malheureusement dans ces deux tiers, 15% d’entre eux retournent des crashs de Chrome

Pour remédier à ce problème, Google a décidé de dresser un plan en 3 phases :

  • Phase 1 : à partir d’avril 2018 et pour la version Chrome 66 sous Windows, les utilisateurs subissant des crashs concernés par les applications tierces se verront afficher un message en leur indiquant clairement de mettre-à-jour ou bien de supprimer l’application concernée.
  • Phase 2 : à partir de juillet 2018 et pour la version Chrome 68 sous Windows, Google va commencer à bloquer les injections de codes. Si cela empêche l’ouverture de Chrome, celui-ci se lancera et acceptera l’injection de code mais avec une boîte de dialogue proposant à l’utilisateur de supprimer l’application tierce.
  • Phase 3 : à partir de janvier 2019 et pour la version Chrome 72 sous Windows, Google bloquera systématiquement les injections de code.

Chrome va bientôt bloquer des applications sous Windows

C’est un plan qui devrait facilement motiver les applications tierces à utiliser les bonnes pratiques de Chrome afin de pouvoir obtenir les informations voulues (passer en mode extension par exemple…). En tout cas, si vous ne souhaitez pas être gênés par ce genre de problème qui pourrait ralentir votre navigation sur Internet, n’hésitez pas à basculer sur Chromebook !

Fondateur du projet Chromebook Live et Chef de Projet Digital, je m’en vais vaquer sur Internet pour dénicher les informations croustillantes et vous partager les expériences utiles autour du Chromebook de Google.

Laissez un commentaire