The Hacking Project : mon premier retour d’expérience !


Vous ne connaissez pas tout de moi (encore heureux, sinon ce ne serait pas cool :P). En ce moment, en plus de mon activité sur Chromebook Live, j’ai décidé de suivre une formation dans le développement informatique plutôt accélérée mais loin des petites formations de courtes durées proposées par les entreprises (d’où ma plus faible activité sur le site)… Je suis actuellement Moussaillon (hein ?!) chez The Hacking Project !

The Hacking Project : mon premier retour d'expérience !

The Hacking Project : KEZAKO?

Comme son nom l’indique, on est là pour tout hacker ! Non, rassurez-vous et si on reprend la définition même du hacking, ce n’est pas forcément un terme négatif voyons !

Avec The Hacking Project (service proposé par une start-up française) on s’embarque sur un bateau pour un long périple de 55 jours full-time. J’ai volontairement commencé à imager l’expérience car les personnes participantes aux projets possèdent un titre :

  • Lorsque vous êtes participant en pleine forme à une session de la formation, vous êtes un Mousaillon
  • Si malheureusement, vous abandonnez le navire ou vous perdez tous vos coeurs (= vies), vous êtes un Rénegat
  • Et l’objectif ultime pour chacun des Mousaillons, c’est de passer Corsaire pour valider la formation !

The Hacking Project : mon premier retour d'expérience !

J’aime beaucoup cette forme de communication qui est de la gamification pure : vous avez un rôle, si vous perdez tous vos coeurs (1 coeur = 1 vie) et bien vous avez perdu, Game Over ! En fait, vous ne perdez pas tout, mais vous ne pouvez pas valider la formation à la fin et vous serez toujours considéré comme un Renégat.

L’idée donc, est de devenir un Corsaire en programmation informatique pour développer des programmes orientés web sous Ruby en passant par le framework Ruby on Rails qui permet de concevoir en peu de temps, des sites web de qualité. Et avec The Hacking Project, il n’y a pas de locaux, ni de professeurs ! Ainsi, c’est à la débrouille pour trouver un endroit où travailler avec son équipe (d’environ 6 personnes au départ). Et pour les ressources, il faut se connecter à une plateforme dédiée regroupant des cours plutôt bien réalisés (avec quand même des incohérences de temps en temps) et certaines ressources bien sélectionnées sur le net pour préparer notre avenir de Corsaire prêt à aborder les entreprises du futur !

The Hacking Project : mon premier retour d'expérience !

Le business model est plutôt très bien pensé : la formation est gratuite, mais il faut savoir qu’une somme d’environ 315 € est donné en début de formation en guise de caution. Celle-ci sera rendue seulement si le participant réussi sa formation et qu’il décide de la récupérer (car certains préfèrent la laisser pour remercier le projet). Et avant la fin de cette formation, nous sommes censés être capable de créer un site web similaire à Airbnb (pour l’exemple), donc un site dynamique orienté eCommerce.

Mon premier retour d’expérience…

Et bien pour le moment… Le retour est ultra positif ! Au départ, c’est un peu déroutant car on rencontre les membres de son équipe qu’on ne connaît pas et surtout on doit trouver des endroits pour pouvoir travailler… avec du wifi de dispo… et gratuit ! Alors on s’adapte assez rapidement sous la pression, je vous assure ! Du coup, avec mon équipe, nous avons décidé de nous installer au shop market la Felicita, collé à la Station F, un très bel endroit pour des futurs développeurs ou chefs de projet digital !!

The Hacking Project : mon premier retour d'expérience !

The Hacking Project : mon premier retour d'expérience !

The Hacking Project : mon premier retour d'expérience !



Concernant le rythme de travail, il est plutôt intense : tous les jours de la semaine (week-end non compris), on a donc des choses à apprendre, des choses à tester et deux projets à réaliser en pair-programming par semaine (deux sur un ordinateur, en plein dans l’agilité pour gagner en efficacité, en rapidité et en connaissance). Pour être franc avec vous, il y a bien certains projets où nous sommes rentrés après miniuit ! Mais ça fait partie du jeu et surtout c’est parce que les sujets sont intéressants et qu’on tente des choses (ce qui peut nous faire perdre du temps).

Mon niveau actuel (même si c’est quand même difficile de le constater réellement) pendant que j’écris : quelques semaines de Ruby (back-end), avec la capacité de pouvoir communiquer avec des APIs telles que celles de Google Drive, Twitter, Spotify… Réalisation de programmes pour pouvoir manipuler des données dans des arrays, des hashs (formes de tableaux) afin de mieux pouvoir les organiser et les gérer autour de fichiers .CSV et même des Spreadsheets Google ! Nous avons créé quelques petits sites web avec Rails (en gérant une base de données, l’authentification d’un utilisateur, la gestion de contenus…) tout en travaillant avec du HTML et du CSS (pour la partie front-end). Et franchement le déploiement est plutôt rapide et les résultats plutôt jolis.

The Hacking Project : mon premier retour d'expérience !

Ça bosse évidemment sous Linux (ou bien sur Mac pour les Apple Boys), du coup j’ai recyclé mon Asus ROG en ordinateur dédié au développement (en dual boot). Alors Linux, c’est vachement sympa même si je trouve que c’est pas si bien optimisé qu’un Chrome OS. J’attends vivement que Linux fonctionne parfaitement sous Chromebook pour gagner en autonomie !

Autrement pour conclure (il me reste encore 4 semaines), je trouve que celle-ci est de bonne qualité et propose un rapport qualité/prix imbattable puisqu’elle est gratuite. Je sens que j’ai appris énormément de choses et que ce n’est pas terminé. J’apprécie principalement le fait de travailler en groupe sur des projets concrets, tout en sachant qu’on a l’appui de la communauté via Slack si on a des doutes ou qu’on arrive pas à avancer. Dernières choses à noter tout de même :

  • Investissement personnel et motivation sont de rigueur !
  • On ne devient pas développeur senior en sortant de cette formation : l’idée est d’obtenir les bases en développement afin de pouvoir traiter facilement avec une équipe technique, s’orienter vers un poste de développeur junior ou bien monter son prototype dans le cadre d’un business.

Je pense avoir fait le tour sur le sujet, alors n’hésitez pas si vous avez des questions et encore désolé pour ma faible activité sur Chromebook Live !

2 Comments

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.