Aux Etats-Unis, on rachète des Chromebook contre des crédits !


Les Chromebook pullulent aux Etats-Unis et notamment dans l’éducation. De nouveaux modèles font leur apparition et peuvent rapidement susciter un nouvel achat : l’écran tactile, la convertibilité… Pour les écoles, le coût d’investissement peut-être rapidement élevé au vu du nombre d’élèves à équiper… Il existe une société qui propose la reprise de Chromebook !

Aux Etats-Unis, on rachète des Chromebook contre des crédits !

Clover Wireless rachète les Chromebook de l’éducation

C’est la société Clover Wireless, en partenariat avec Google For Education, qui propose une offre de reprise de Chromebook provenant du système éducatif en l’échange de crédits pour de futurs achats ! On a donc ici, une solution pour se débarrasser des Chromebook devenus obsolètes ou défaillants en échange de réduction, plutôt intéressant pour une organisation qui investit pas mal d’argent pour ses élèves et qui souhaite s’équiper des derniers Chromebook.

 

Aux Etats-Unis, on rachète des Chromebook contre des crédits !

 

Le processus de reprise est assez simple :

  • Réalisation d’un devis : il suffit d’envoyer la référence des Chromebook ainsi que le fournisseur à l’origine de la vente. L’école obtient un devis sous 48 heures.
  • Envoi des Chromebook : l’école envoie les Chromebook à Clover Wireless aux frais de Clover Wireless. Ceux-ci sont pris en charge pour une remise à neuf, une revente ou un recyclage.
  • Obtention d’un crédit : Clover Wireles crédite le compte avec le fournisseur d’origine pour pouvoir racheter de nouveau chez lui ou bien tout simplement récupérer l’intégralité de la somme.

Le principe de reprise est classique et me fait fortement penser à la reprise que font certains revendeurs sur les smartphones. Désormais, les Chromebook font également partie de ce business !

Fondateur du projet Chromebook Live et Chef de Projet Digital, je m'en vais vaquer sur Internet pour dénicher les informations croustillantes et vous partager les expériences utiles autour du Chromebook de Google.

2 Comments

Laissez un commentaire